La Comic Sans MS, la typographie la plus détestée des graphistes

Nous connaissons tous cette typographie. Que ce soit sur MSN, les skyblogs, le restaurant chinois de la rue d’en face, l’enseigne de notre boulangerie préférée, cette typographie était et est encore PARTOUT !

La Comic Sans MS est une typographie qui a vu le jour durant les années 90 alors que l’informatique commençait à se populariser dans les ménages. Depuis, cette typographie est partagée entre popularité et haine. Mais que s’est-il passé pour qu’une typographie attire autant l’attention sur son existence et son usage ?

Avant de répondre à cette question, revenons au tout début de cette histoire un peu folle : la naissance de la typographie Comic Sans MS.

Et la Comic Sans MS fût !

Que s’est-il passé pour que M. CONNARE (oui, c’est bel et bien son nom) décide de créer cette typographie si controversée ?

A cette époque, M. CONNARE, est un typographe américain travaillant pour la société Microsoft sur le projet Microsoft BOB. Ce projet est destiné à sensibiliser les enfants à l’interface d’un ordinateur de bureau. Ce programme est d’abord proposé avec la typographie Times News Roman, mais ne correspondant pas à la cible, Vincent CONNARE décide de créer une nouvelle typographie à l’image des Comics qu’il a l’habitude de lire. C’est alors que naît la Comic Sans MS.

N’ayant pu être utilisée sur le programme Microsoft Bob, qui sera un échec figurant parmi les 50 pires inventions recensées par le Time Magazine, Microsoft décide de l’intégrer aux polices par défaut du système d’exploitation Windows 98. Ah bah merci M. CONNARE ! Great job M. CONNARE !

Une petite anecdote sur l’origine du nom ?

Un nom tout en originalité !

Entre popularité et haine

Tandis que des milliers de personnes utilisent la Comic Sans MS pour la réalisation de leurs menus, affiches, carte de voeux, logos, documents administratifs, ou encore leurs corps de mails, les graphistes, eux, s’arrachent les cheveux et commencent à développer une véritable haine envers cette typographie. Disgracieuse, irrégulière, inachevée, puérile, elle n’évoque rien de positif aux yeux des graphistes qui mettent tous les moyens en leur possession pour ranger cette typo de la honte au placard. Cette lutte de longue haleine continue encore à ce jour.

Pourtant nombreux sont ceux qui la trouvent chaleureuse. En effet, se rapprochant d’une typographie manuscrite, elle plaît au commun des mortels qui, l’use en long en large et en travers pour leur supports de “communication” professionnels.

Et comme si cela ne suffisait pas, la présence de cette police insupportable sur tous les systèmes d’exploitation a fait que bon nombre de personnes l’ont utilisé à titre personnel durant des années, notamment sur les fameux skyblogs et les conversations MSN… Enfants des années 80/90, ne le niez pas, nous l’avons tous faits !

Ce qui rend cette typographie encore plus détestable sont les couleurs et les styles employées avec ! Un peu de Comic Sans MS, du cyan et magenta à outrance et pour clôturer le tout quelques gifs à paillette, et voici une aberration !

Mais pour un graphiste la typographie a son importance. On ne peut pas employer une typographie sans prendre en compte l’objectif du visuel créé et dans quel but est employée la typographie, pour renvoyer quel type de message ?

Chaque typographie a un usage plus ou moins précis, dicté par les tendances, et la Comic Sans MS n’entre dans aucune catégorie d’usage.

Pour en savoir plus à ce sujet, rendez-vous sur notre article Les familles de typographie et leurs usages.

Et, bien que la Comic Sans MS soit à ce jour LA typographie la plus détestée, il en existe bien d’autres qui s’attirent les foudres des graphistes, tels que :

  • Lobster : Police des “Reines du Shopping”, ça dit tout.
  • Papyrus : Police de l’affiche “Avatar”, quelle déception…
  • Times New Roman : Police créée pour le journal londonien “The Times”
  • Arial : Cette police s’est inspirée complètement de la sublime Helvetica et présente de nombreux défauts dans sa composition.

Actualités similaires

Le team building, renforcer la cohésion entre les membres d’une entreprise !

21-06-2022 - Ecran Total

  » Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite.  »  Henry Ford QVT ! QV quoi ? Quésaco ?? Et oui, vous avez dû en entendre parler… Depuis plusieurs années maintenant, le sujet du bien-être au travail ou de la QVT (qualité de vie au travail) est sur toutes […]

lire la suite

L’évolution des enseignes de magasin

21-03-2019 - Ecran Total

Une enseigne, qu’est-ce que c’est ? Par définition une enseigne est un élément de signalétique permettant d’identifier un lieu, une boutique à l’aide d’emblèmes particuliers, de textes, de symboles et formes visibles et compréhensibles par un large public. Positionnée en hauteur à côté des vitrines et entrées des boutiques, elle permet au public de les […]

lire la suite

écran total, leader des palissades

09-08-2022 - Ecran Total

Chez Ecran Total, la palissade est un habillage qui vient fermer et sécuriser un espace inoccupé ou temporairement en travaux. Mais, c’est également un puissant outil de communication ! 
Comment ?
Découvrez-le et percez le secret de ce mobilier qui trône un peu partout autour de vous, en ville, dans les centres commerciaux, et auquel vous ne faites même plus attention !

lire la suite

La valorisation des sponsors par le marquage : pourquoi et comment ?

02-05-2019 - Ecran Total

Lors d’événements de grande envergure, comme des concerts, des festivals, des salons, des conventions, des animations de centres commerciaux, ou encore des compétitions sportives, il est possible de valoriser les marques sponsors à l’aide de supports de communication prédéfinis. Qu’est-ce qu’une marque sponsor nous direz-vous ? Une entreprise qui soutient un organisme ou une action […]

lire la suite
+ d'articles