Les familles de typographie

Les graphistes portent une attention particulière aux typographies et à leurs usages. Quelle typographie choisir pour quel type de situation ? Lesquelles éviter ? Dans quel cas ? Comment sont catégoriser les différents types de typographie ? Autant de questions qu’ils se posent lors de l’utilisation de ces dernières sur les supports de communication.

Mais avant d’y répondre, faisons un petit rappel des caractéristiques qui nous permettent de différencier l’ensemble des typographies et de les classifier.

Les grandes familles de typographie basée sur la classification Vox-ATypl

La classification VoxATypl a été créée par Maximilien Vox, un graveur, dessinateur, illustrateur éditeur (on en passe et des meilleurs), et surtout théoricien et historien en typographie et lettre ! Dans sa classification, chaque famille est définie par des caractéristiques bien précises se basant sur la forme des lettres.

Cette classification permet de différencier les typographies entre elles, mais n’empêche pas une typographie d’appartenir à plusieurs familles.

  • Humanes : Cette famille regroupe les premiers caractères romains inventés par les imprimeurs vénitiens. Caractérisés par des lettres à petits empattements, et un faible contraste entre pleins et déliés, elle fait partie des premières typographies à double alphabets (minuscule et majuscule).
    Fonts : ITC Berkeley Oldstyle, Italia, etc.
  • Garaldes : Nommée en l’hommage de Claude Garamont (un tailleur et fondeur de caractères, et un imprimeur) et Alde Manuce (imprimeur-libraire), cette famille de typographies est très similaire à la famille des Humanes. Cependant, les polices appartenant à cette famille sont plus fines que les humanes et ont un contraste entre pleins et déliés plus important.
    Fonts : Garamont, etc.
  • Réales : La famille Réale est née d’une rivalité entre les différents imprimeurs d’Europe. Elle devait suivre la lignée des Garaldes tout en s’en détachant. Elle se différencie par des typographies encore plus contrastée entre pleins et déliés basée sur un axe oblique.
    Fonts : Baskerville, Calson, etc.
  • Didones : La famille Didone a été créée à partir des polices Bodoni et Didot. Ces polices sont reconnaissables par leurs pleins et déliés très contrastés, mais aussi par des empattements horizontaux et fins, et une verticalité des caractères.
    Fonts : Didot, Bodoni, etc.
  • Mécanes : Aussi connues sous le nom de typographies Égyptienne, cette famille de typographie se distingue des autres par son empattement rectangulaire.
    Fonts : Clarendon, Rockwell, ITC Clarendin, etc.
  • Linéales : Cette famille de typographie a fait son apparition après la Première Guerre Mondiale. Elle est caractérisée par son manque d’empattement.
    Fonts : Helvetica, Franklin Gothic, Arial, Futura, Gill Sans, etc. 
  • Incises : Ces typographies sont caractérisées par de petits empattements triangulaires, situant cette famille entre celle des garaldes et des linéales.
    Fonts : Optima, Trajan, Lithos, etc.
  • Scriptes : Inspirée par l’écriture manuscrite, cette famille de typographie privilégie la liberté des courbes et des ligatures au détriment de la lisibilité.
    Fonts : Mistral, Lucida, etc.
  • Manuaires : Il faut bien différencier cette famille de typographie des scripts ! Même si elle est également issue de l’écriture manuscrite, les typographies manuaires ne comportent pas de ligatures.
    Fonts : Comic Sans, Choc, etc.
  • Fractures (Fraktur) : Aussi qualifiées comme typographie gothique, les fractures sont des typographies aux caractères dits brisés et aux verticales très marquées, rappelant l’architecture gothique. Les typographies appartenant à cette famille ont longtemps été utilisées entre le XVIème siècle et le XXème siècle.
    Fonts : Old English

Distinguer ces différentes familles permet d’identifier les typographies par caractéristiques et par conséquent de déterminer plus facilement la typographie à employer pour différentes situations. Quelles typographies accordées ? Lesquelles dissocier ? Dans quel cas de figure employons-nous telle ou telle typographie ?   

Pour découvrir les différents usages des typographies selon les supports et les marques, restez connectés ! Un article arrive très prochainement sur ce sujet…

Actualités similaires

La valorisation des sponsors par le marquage : pourquoi et comment ?

02-05-2019 - Ecran Total

Lors d’événements de grande envergure, comme des concerts, des festivals, des salons, des conventions, des animations de centres commerciaux, ou encore des compétitions sportives, il est possible de valoriser les marques sponsors à l’aide de supports de communication prédéfinis. Qu’est-ce qu’une marque sponsor nous direz-vous ? Une entreprise qui soutient un organisme ou une action […]

lire la suite

Les techniciens de l’ombre

26-12-2019 - Ecran Total

Il existe différents corps de métiers dans lesquels les techniciens peuvent intervenir : le bâtiment bien sûr, mais aussi la communication. En effet, nos techniciens interviennent lors de divers événements toulousains afin de rendre réelles vos idées. Le salon Régal, par exemple, il sonne l’arrivée des fêtes de fin d’année en proposant 4 jours gourmands […]

lire la suite

Portrait d’influenceur : rencontre avec Clément Lazuech

06-06-2019 - Ecran Total

“Influenceur”, un métier qui fait rêver autant qu’il questionne. Ils sont devenus, au fil de l’évolution du digital, des leaders d’opinion auprès de leur communauté (souvent des adolescents). Rencontre avec l’un d’entre eux : Clément Lazuech, ambassadeur de notre belle ville de Toulouse. Peux-tu nous définir le métier d’influenceur en quelques mots ? Un influenceur, […]

lire la suite

Internet Explorer, this is the end

04-04-2019 - Ecran Total

Chris Jackson de la grande firme Microsoft a récemment posté un ticket annonçant la “fin” d’Internet Explorer. Ce navigateur mal aimé voit ses derniers jours approcher, mais pour le plus grand bien de tous. Bien que disponible au téléchargement pour encore quelques années, Microsoft déconseille d’utiliser Internet Explorer comme explorateur par défaut. Celui-ci avait été […]

lire la suite
+ d'articles